I. Conventions

Dans cet article, la convention suivante est utilisée:

  • Les commandes et les points importants sont notées en rouge.
  • Les répertoires et les noms de fichiers sont notés en vert.

II. Etapes pour démarrer

Voici quelques informations à connaître avant de commencer votre installation.

Les thèmes abordés sont les suivants:

II-A. Version d'OpenBSD

La version présentée dans cet article est OpenBSD 4.2 sortie le 1er Novembre 2007.

II-B. Média d'installation

L'installation s'effectue à partir du CD-ROM.

II-C. Configuration du clavier

Le type de disposition du clavier est le français.

II-D. Classe d'installation

Voici les paquets disponibles:

Nom du paquet Taille en KB Description Sélection Classe d'installation
bsd 6083 KB Noyau (requis). [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
bsd.rd 4949 KB Kernel de disque RAM. [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
bsd.mp 6130 KB Noyau pour les systèmes multiprocesseurs (SMP) (seulement sur certaines plates-formes). [N] Poste de travail [O] | Serveur [O]
base42.tgz 41604 KB Système de base OpenBSD (requis). [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
etc42.tgz 1211 KB Fichiers de /etc (requis). [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
misc42.tgz 2239 KB Différentes informations et documentations de configuration. [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
comp42.tgz 76957 KB Compilateur et ses outils, en-têtes et bibliothèques (recommandé). [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
man42.tgz 7477 KB Page de manuels (recommandé). [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
game42.tgz 2547 KB Jeux pour OpenBSD. [N] Poste de travail [O] | Serveur [N]
xbase42.tgz 11702 KB Fichiers de base pour X11. [O] Poste de travail [O] | Serveur [O]
xetc42.tgz 75398 KB Fichiers de configuration /etc/X11 et /etc/fonts. [O] Poste de travail [O] | Serveur [N]
xshare42.tgz 2488 KB Pages de manuel, les options de localisation, les inclusions, etc. pour X. [O] Poste de travail [O] | Serveur [N]
xfont42.tgz 34745 KB Serveur de fontes X11 et les polices. [O] Poste de travail [O] | Serveur [N]
xserv42.tgz 10108 KB Serveurs X de X11. [O] Poste de travail [O] | Serveur [N]

Certaines bibliothèques graphiques présentes dans xbase42.tgz sont nécessaires au bon fonctionnement de certains paquets. Il est donc recommandé de l'installer même pour une installation de type serveur qui logiquement tourne sans la présence de X.

La sélection a été réalisée dans le but de préparer OpenBSD à fonctionner sur un poste de travail.

J'ai personnellement choisi de ne pas installer les paquets, bsd.mp (noyau pour les systèmes multiprocesseurs (SMP)) et game42.tgz, les jeux pour OpenBSD.

II-E. Partitionnement du système

Le disque dur utilisé a une capacité de 57231M.

Par défaut, il ne possède aucune partition.

Une seule et unique partition sera créée pour OpenBSD.

Sa taille sera calculée en fonction du nombre de secteurs, à savoir:

 
Sélectionnez
  1. Total des partitions en Méga-octets * Taille d'un cluster 
  2. Ce qui nous donne 25856M * 2048 soit 52953088 secteurs. 

Pourquoi se baser sur le nombre de secteurs pour créer la partition OpenBSD ? Cela permet de diviser précisement la partition OpenBSD en plusieurs partitions avec l'utilitaire disklabel(8).

L'espace disque restant ne sera pas alloué.

L'ordinateur contient un seul système d'exploitation, OpenBSD.

Le schéma de partitionnement sera le suivant:

Pourquoi utiliser des systèmes de fichiers séparés ?

Point de montage Taille en Méga-octets Description
/ (root) 256.0M Le système de fichiers racine.
swap 512.0M L'espace de pagination du système.
/var 256.0M Les fichiers qui changent tout le temps (variable, d'où le nom /var).
/var/log 64.0M Les fichiers de journalisation.
/tmp 256.0M Les fichiers temporaires.
/usr 10000.0M Les programmes applicatifs.
/usr/obj 2000.0M Les fichiers objet générés durant la compilation.
/usr/src 2000.0M Les fichiers source destinés à la reconstruction du système.
/home 10000.0M Le répertoire de base du/des utilisateur(s).
/altroot 512.0M Sauvegarde de la partition, système de fichiers racine (root).

Pour trouver des informations sur l'espace disque nécessaire pour une installation OpenBSD, rendez-vous à l'adresse http://www.openbsd.org/faq/fr/faq4.html#Partitioning.

II-F. Configuration du réseau

Le nom d'hôte est DANNY.

Le nom de domaine est DELTA.

DANNY possède une seule interface réseau.

Cette interface réseau est configurée en utilisant DHCP.

II-G. Configuration du fuseau horaire

L'emplacement physique de DANNY est Europe/Paris.

III. Qu'est-ce que OpenBSD ?

OpenBSD est un système d'exploitation libre et complet de type UNIX, multi plates-formes, basé sur 4.4BSD, un dérivé d'Unix développé à l'Université de Californie à Berkeley.

OpenBSD est actuellement disponible sur 16 plates-formes matérielles différentes, notamment, alpha, amd64, armish, hp300, hppa, i386, landisk, luna88k, mac68k, macppc, mvme68k, mvme88k, sparc, sparc64, vax et zaurus.

OpenBSD supporte également l'émulation des binaires SVR4 (Solaris), FreeBSD, Linux, BSD/OS, SunOS et HP-UX.

OpenBSD est développé par une équipe de développeurs volontaires répartis à travers de nombreux pays, Canada, Etats-Unis, France, Angleterre, Russie, Australie, et d'autres. Le projet quant à lui est coordonné par Theo de Raadt, leader du projet.

Les objectifs des développeurs d'OpenBSD concernent principalement la portabilité, la standardisation, l'exactitude, la sécurité proactive et la cryptographie intégrée. Il est à noter qu'OpenBSD a été le tout premier à fournir un système sûr dès l'installation. D'ailleurs il est le système de type UNIX le plus sûr qui soit.

Connu pour son système d'exploitation, le projet OpenBSD est à l'initiative d'autres projets comme OpenSSH, OpenBGPD, OpenNTPD, OpenCVS, le célèbre pare-feu PF (Packet Filter) qui sont intégrés dans la plupart des systèmes BSD.

Le projet OpenBSD est financé par la vente de CDde postersT-shirts, , , par des dons monétaires ou matériel provenant d'organisations et de particuliers.

Le projet OpenBSD crée une nouvelle version tous les six mois. La version actuelle est OpenBSD 4.2, sortie le 1er Novembre 2007.

Le projet OpenBSD possède aussi sa propre mascotte, Puffy, un poisson-lune.

IV. Tâches de pré-installation

La question que l'on peut se poser avant une éventuelle installation, mon matériel est-il compatible ?

Cependant, au rythme où les spécifications matérielles évoluent, il est difficile de garantir que votre matériel est totalement compatible.

Inventoriez votre matériel et consultez la liste de compatibilité du matériel pour une architecture i386.

Voici l'inventaire complet de l'ordinateur qui sera utilisé pour l'installation: Portable Acer Aspire 3000

Composant matériel Description Compatibilité
Processeur Mobile AMD Sempron LV (x86, MMX, 3DNow!, SSE, SSE2) 2800+ 1600 MHz. Supporté par cpu(4).
Mémoire vive 512 Mo PC2700 DDR SDRAM. Supporté.
Contrôleurs PCI IDE et Serial ATA IC25N060ATMR04-0 (60 Go, 4200 RPM, Ultra-ATA/100). Supporté par pciide(4).
Lecteurs de CD-ROM et DVD-ROM Slimtype DVDRW SOSW-833S. Supporté par pciide(4).
Adaptateurs Vidéo SiS 330 Mirage Integrated Video Adapter. Supporté par vga(4).
Contrôleurs de communication SiS 7013 Software Modem. Non testé.
Adaptateurs Ethernet SiS 900 10/100BaseTX Fast Ethernet Adapter. Supporté par sis(4).
Adaptateurs Ethernet sans fil Broadcom BCM4318 802.11b/g Wireless Network Adapter. Pas supporté (Problème de licence). Honteux!!!
PC Cards (PCMCIA/CardBus (B)) Texas Instruments PCI-1410 CardBus Controller. Supporté par cbb(4).
Périphériques Universal Serial Bus (USB) A4Tech Wireless Battery Free Optical Mouse. Supporté par ums(4).
Périphérique son SiS 7012 Audio Device. Supporté par auich(4).

V. Obtenir OpenBSD

A ce jour, la plupart des systèmes d'exploitation libres sont distribués sous forme d'images ISO. Ce n'est pas la politique d'OpenBSD. Il n'est d'ailleurs plus utile de créer son propre CD-ROM d'installation amorçable comprenant les sources et les jeux de fichiers constituant le système.

A vous de choisir parmi les deux solutions proposées ci-dessous, celles qui correspondent le mieux à vos besoins.

V-A. 5.1. Récupérer les images d'installation

Méthode d'installation, FTP

  • Requiert l'image ISO, cd42.iso.
  • Nécessite une connexion internet.
  • Contient uniquement les outils d'installation.

Méthode d'installation, CD-ROM

  • Requiert l'image ISO, install42.iso.
  • Contient uniquement les binaires.

Les images ISO sont disponibles sur les sites miroirs FTP et HTTP. Voici le chemin d'accès vers les fichiers de la dernière version: /pub/OpenBSD/4.2/i386/.

- Le CD-ROM officiel OpenBSD est copyright Theo de Raadt à condition de l'avoir acheté.
- Vous n'êtes pas autorisés à redistribuer les images de CD-ROM OpenBSD officiels.
- Toute image de CD-ROM disponible sur internet est une violation du copyright de Theo de Raadt ou n'est pas une image officielle.
- OpenBSD, quant à lui, est libre.
- Rien ne vous empêche de créer votre propre CD-ROM amorçable non officiel OpenBSD.

V-B. Créer un CD-ROM amorçable non officiel OpenBSD

Il existe plusieurs solutions pour créer rapidement un CD-ROM bootable avec une image ISO. En ligne de commande (BSDs, Linux et Windows), utilisez par exemple, cdrecord ou bien avec une interface graphique comme k3b pour kde sous Linux ou bien cdrtfe ou avec le logiciel nero pour Windows.

VI. Installation à partir du CD-ROM

VI-A. Démarrer sur une architecture i386

Pour effectuer l'installation à partir du CD-ROM, votre système doit prendre en charge le démarrage à partir du CD-ROM. Pour cela, il faudra peut être modifier les paramètres de séquence de démarrage de votre BIOS via le SETUP. Il est intéressant de noter que la majorité des nouveaux ordinateurs permettent d'amorcer le système à partir du CD-ROM.

Insérez le CD-ROM d'amorçage dans le lecteur de CD-ROM de l'ordinateur et redémarrez.

VII. Installer OpenBSD

VII-A. 7.1. Lancement et démarrage du programme d'installation

Le menu de démarrage s'affiche, appuyez sur Entrée pour démarrer ou patientez quelques secondes.

 
Sélectionnez
  1. CD-ROM: 9F 
  2. Loading /4.2/I386/CDBOOT 
  3. probing: pc0 mem[637K 445M a20=on] 
  4. disk: hd0+* cd0 
  5. >> OpenBSD/i386 CDBOOT 2.01 
  6. boot> Entrée 

Les textes en blanc sur fond bleu que vous voyez défiler à l'écran représentent le dmesg(8) du noyau qui énumère les matériels trouvés et leur emplacement. Sachez qu'une copie est conservée dans /var/run/dmesg.boot.

Après un court instant, vous verrez ce qui suit. Pour une installation, utilisez i.

 
Sélectionnez
  1. erase ^?, werase ^W, kill ^U, intr ^C, status ^T 
  2. (I)nstall, (U)pgrade or (S)hell? i 

L'écran de bienvenue s'affiche.

 
Sélectionnez
  1. Welcome to the OpenBSD/i386 4.2 install program. 
  2.  
  3. This program will help you install OpenBSD. At any prompt except password 
  4. prompts you can escape to a shell by typing '!'. Default answers are shown 
  5. in []'s and are selected by pressing RETURN.  At any time you can exit this 
  6. program by pressing Control-C, but exiting during an install can leave your 
  7. system in an inconsistent state. 

A tout moment, vous pouvez stopper le programme d'installation en appuyant sur Control-C et le relancer sans devoir redémarrer votre ordinateur en saisissant la commande # install à l'invite shell.

VII-B. Configuration du terminal et du clavier

A moins de vouloir utiliser une console série pour l'installation, le type du terminal par défaut suffira.

 
Sélectionnez
  1. Terminal type: [vt220] Entrée 

Le type de disposition du clavier est le français, entrez fr.

 
Sélectionnez
  1. kbd(8) mapping? ('L' for list) [none] fr 
  2. kbd: keyboard mapping set to fr 

VII-C. Configuration du partitionnement de disque

Si vous avez des données importantes à sauvegarder, faites-le pendant qu'il est encore temps sinon entrez yes.

 
Sélectionnez
  1. IS YOUR DATA BACKED UP? As with anything that modifies disk contents, this 
  2. program can cause SIGNIFICANT data loss. 
  3.  
  4. It is often helpful to have the installation notes handy. For complex disk 
  5. configurations, relevant disk hardware manuals and a calculator are useful. 
  6.  
  7. Proceed with install? [no] yes 

VII-C-1. Partitionnement du système

A ce stade, OpenBSD liste le(s) disque(s) IDE disponible(s) désigné(s) comme wd0, wd1, etc.

Le disque root permet au système de démarrer. L'espace de pagination swap y réside également. Appuyez sur Entrée pour valider.

 
Sélectionnez
  1. Cool!  Let's get to it... 
  2.  
  3. You will now initialize the disk(s) that OpenBSD will use. To enable all 
  4. available security features you should configure the disk(s) to allow the 
  5. creation of separate filesystems for /, /tmp, /var, /usr, and /home. 
  6.  
  7. Available disks are: wd0. 
  8. Which one is the root disk? (or done) [wd0] Entrée 

Comme indiqué dans la section Etapes pour démarrer, nous n'utiliserons pas la totalité du disque.

 
Sélectionnez
  1. Do you want to use *all* of wd0 for OpenBSD? [no] Entrée 

VII-C-2. Partitionnement avec fdisk

L'outil de partitionnement utilisé pour créer la partition OpenBSD est fdisk(8).

 
Sélectionnez
  1. You will now create a single MBR partition to contain your OpenBSD data. This 
  2. partition must have an id of 'A6'; must *NOT* overlap other partitions; and 
  3. must be marked as the only active partition. 
  4.  
  5. The 'manual' command describes all the fdisk commands in detail. 
  6.  
  7. Disk: wd0       geometry: 7296/255/63 [117210240 Sectors] 
  8. Offset: 0       Signature: 0xAA55 
  9.  
  10. #: id    C   H  S -    C   H  S [       start:      size   ] 
  11. ------------------------------------------------------------------- 
  12. 0: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  13. 1: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  14. 2: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  15. 3: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  16. Enter 'help' for information 
  17. fdisk: 1> h 

Pour trouver des informations sur les commandes de fdisk(8), entrez h ou help.

Quelques commandes utiles:

Nom de la commande Alias Description Exemple d'utilisation
help h Montre la liste des commandes. fdisk: 1> h
manual m Affiche la page de manuel de fdisk. fdisk: 1> m
edit e Edite l'entrée dans la table. fdisk: 1> e 0 où 0 est le numéro de la partition.
print p Montre le partitionnement courant à l'écran. fdisk: 1> p [ k | m | g ] soit k, m ou g pour obtenir des kilo-octets, méga-octets ou giga-octets.
flag f Marque la partition comme active. fdisk: 1> f 0 où 0 est le numéro de la partition.
write w Enregistre les changements. fdisk: 1> w
quit q Quitte fdisk. fdisk: 1> q

Pour ajouter notre première partition, suivez les étapes suivantes:

 
Sélectionnez
  1. # Editez la partition n°0 
  2. fdisk: 1> e 0 
  3.           Starting       Ending       LBA Info: 
  4. #: id    C   H  S -    C   H  S [       start:      size   ] 
  5. ------------------------------------------------------------------- 
  6. 0: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  7.  
  8. # Spécifiez le type de partition OpenBSD 
  9. Partition id ('0' to disable)  [0 - FF]: [0] (? for help) a6 
  10.  
  11. # Souhaitez-vous utiliser le mode CHS (cylindres, têtes, et secteurs) 
  12. Do you wish to edit in CHS mode? [n] Entrée 
  13.  
  14. # Spécifiez le secteur où la partition commence 
  15. offset: [63] Entrée 

L'identifiant d'une partition OpenBSD est A6 et la première partition commence au secteur n°63, les secteurs précédents étant réservés.

 
Sélectionnez
  1. # Indiquez le nombre de secteurs 
  2. size: [0] 52953088 
  3.  
  4. # Montrez le partitionnement courant 
  5. fdisk:*1> p m 
  6.  
  7. Disk: wd0       geometry: 7296/255/63 [57232 MegaBytes] 
  8. Offset: 0       Signature: 0xAA55 
  9.           Starting       Ending       LBA Info: 
  10. #: id    C   H  S -    C   H  S [       start:      size   ] 
  11. ------------------------------------------------------------------- 
  12. 0: A6    0   1  1 - 3296  46 13 [          63:       25856M] OpenBSD 
  13. 1: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0M] unused 
  14. 2: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0M] unused 
  15. 3: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0M] unused 
  16.  
  17. # Marquez la partition n°0 comme active 
  18. fdisk:*1> f 0 
  19. Partition 0 marked active. 
  20.  
  21. # Montrez le partitionnement courant 
  22. # Le symbole * représente la partition active 
  23. fdisk:*1> p m 
  24.  
  25. Disk: wd0       geometry: 7296/255/63 [57232 MegaBytes] 
  26. Offset: 0       Signature: 0xAA55 
  27.           Starting       Ending       LBA Info: 
  28.  #: id    C   H  S -    C   H  S [       start:      size   ] 
  29. -------------------------------------------------------------------- 
  30. *0: A6    0   1  1 - 3296  46 13 [          63:       25856M] OpenBSD 
  31.  0:  0    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0M] unused 
  32.  2: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0M] unused 
  33.  3: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0M] unused 
  34.  
  35. # Enregistrez les changements 
  36. fdisk:*1> w 
  37. Writing MBR at offset 0. 
  38.  
  39. # Quittez fdisk 
  40. fdisk:*1> q 

Pour remettre un MBR standard, utilisez la commande # fdisk -u wd0.

VII-C-3. Partitionnement avec disklabel

L'outil de partitionnement utilisé pour diviser la partition OpenBSD en plusieurs partitions est disklabel(8).

 
Sélectionnez
  1. Here is the partition information you chose: 
  2.  
  3. Disk: wd0       geometry: 7296/255/63 [117210240 Sectors] 
  4. Offset: 0       Signature: 0xAA55 
  5.           Starting       Ending       LBA Info: 
  6.  #: id    C   H  S -    C   H  S [       start:      size   ] 
  7. ------------------------------------------------------------------------ 
  8.  0: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  9. *1: A6    0   0  1 - 3296  45 13 [           0:    52953088 ] OpenBSD 
  10.  2: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  11.  3: 00    0   0  0 -    0   0  0 [           0:           0 ] unused 
  12.  
  13. You will now create an OpenBSD disklabel inside the OpenBSD MBR 
  14. partition. The disklabel defines how OpenBSD splits up the MBR partition 
  15. into OpenBSD partitions in which filesystems and swap space are created. 
  16.  
  17. The offsets used in the disklabel are ABSOLUTE, i.e. relative to the 
  18. start of the disk, NOT the start of the OpenBSD MBR partition. 
  19.  
  20. disklabel: no disk label 
  21. WARNING: Disk wd0 has no label. You will be creating a new one. 
  22.  
  23. # using MBR partition 1: type A6 start 0 size 52953088 
  24.  
  25. Treating sectors 0-52953088 as the OpenBSD portion of the disk. 
  26. You can use the 'b' command to change this. 
  27.  
  28. Initial label editor (enter '?' for help at any prompt) 
  29. > ? 

Pour trouver des informations sur les commandes de disklabel(8), entrez ?.

Quelques commandes utiles:

Nom de la commande Description Exemple d'utilisation
a Ajoute une nouvelle partition. > a [ a | b | d ], etc.
d Supprime la/les partition(s). > d [ a | b | d ], etc. ou d * pour supprimer toutes les partitions.
p Montre le partitionnement courant. > p [ k | m | g ] soit k, m ou g pour obtenir des kilo-octets, méga-octets ou giga-octets.
w Enregistre les changements. > w
q Quitte disklabel. > q

Pour ajouter les nouvelles partitions, suivez les étapes suivantes:

 
Sélectionnez
  1. # Montrez le partitionnement courant 
  2. > p m 
  3. device: /dev/rwd0c 
  4. type: ESDI 
  5. disk: ESDI/IDE disk 
  6. label: IC25N060ATMR04-0 
  7. bytes/sector: 512 
  8. sectors/track: 63 
  9. tracks/cylinder: 255 
  10. sectors/cylinder: 16065 
  11. cylinders: 7296 
  12. total bytes: 57231.6M 
  13. free bytes: 25856.0M 
  14. rpm: 3600 
  15.  
  16. 16 partitions: 
  17. #             size        offset  fstype [fsize bsize  cpg] 
  18.  c:       57231.6M          0.0M  unused      0     0 

La partition c: représente la totalité du disque dur et ne peut être modifiée/supprimée.

 
Sélectionnez
  1. # Créez les nouvelles partitions 
  2. > a a 
  3. offset: [63] Entrée 
  4. size: [52953088] 524288 
  5. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  6. mount point: [none] / 

Pour obtenir le nombre de secteurs, Total de la partition en Méga-octets * Taille d'un cluster soit pour la première partition, 256.0M * 2048 = 524288 secteurs, et ainsi de suite.

 
Sélectionnez
  1. > a b 
  2. offset: [524351] Entrée 
  3. size: [52428800] 1048576 
  4. FS type: [swap] Entrée 
  5. > a d 
  6. offset: [1572927] Entrée 
  7. size: [51380224] 524288 
  8. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  9. mount point: [none] /var 
  10. > a e 
  11. offset: [2097215] Entrée 
  12. size: [50855936] 131072 
  13. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  14. mount point: [none] /var/log 
  15. > a f 
  16. offset: [2228287] Entrée 
  17. size: [50724864] 524288 
  18. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  19. mount point: [none] /tmp 
  20. > a g 
  21. offset: [2752575] Entrée 
  22. size: [50200576] 20480000 
  23. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  24. mount point: [none] /usr 
  25. > a h 
  26. offset: [23232575] Entrée 
  27. size: [29720576] 4096000 
  28. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  29. mount point: [none] /usr/obj 
  30. > a i 
  31. offset: [27328575] Entrée 
  32. size: [25624576] 4096000 
  33. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  34. mount point: [none] /usr/src 
  35. > a j 
  36. offset: [31424575] Entrée 
  37. size: [21528576] 20480000 
  38. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  39. mount point: [none] /home 
  40. > a k 
  41. offset: [51904575] Entrée 
  42. size: [1048576] 
  43. FS type: [4.2BSD] Entrée 
  44. mount point: [none] /altroot 
  45.  
  46. # Montrez le partitionnement courant 
  47. > p m 
  48. device: /dev/rwd0c 
  49. type: ESDI 
  50. disk: ESDI/IDE disk 
  51. label: IC25N060ATMR04-0 
  52. bytes/sector: 512 
  53. sectors/track: 63 
  54. tracks/cylinder: 255 
  55. sectors/cylinder: 16065 
  56. cylinders: 7296 
  57. total bytes: 57231.6M 
  58. free bytes: 0.0M 
  59. rpm: 3600 
  60.  
  61. 16 partitions: 
  62. #             size        offset  fstype [fsize bsize  cpg] 
  63.  a:         256.0M          0.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # / 
  64.  b:         512.0M        256.0M  swap 
  65.  c:       57231.6M          0.0M  unused      0     0 
  66.  d:         256.0M        768.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /var 
  67.  e:          64.0M       1024.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /var/log 
  68.  f:         256.0M       1088.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /tmp 
  69.  g:       10000.0M       1344.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /usr 
  70.  h:        2000.0M      11344.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /usr/obj 
  71.  i:        2000.0M      13344.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /usr/src 
  72.  j:       10000.0M      15344.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /home 
  73.  k:         512.0M      25344.0M  4.2BSD   2048 16384   16 # /altroot 
  74.  
  75. # Enregistrez les changements 
  76. > w 
  77.  
  78. # Quittez disklabel 
  79. > q 
  80.  
  81. # Vérifiez les sélections 
  82. Write new label?: [y] Entrée 

VII-C-4. Configuration des points de montage et formatage des systèmes de fichiers

Etant donné que les points de montage ont été configurés avec disklabel(8), l'étape suivante consiste à vérifier les sélections. Le cas échéant, vous pouvez les spécifier maintenant.

 
Sélectionnez
  1. # Vérifiez les points de montage 
  2. Mount point for wd0d (size=262144k)? (or 'none' or 'done') [/var] Entrée 
  3. Mount point for wd0e (size=65536k)? (or 'none' or 'done') [/var/log] Entrée 
  4. Mount point for wd0f (size=262144k)? (or 'none' or 'done') [/tmp] Entrée 
  5. Mount point for wd0g (size=10240000k)? (or 'none' or 'done') [/usr] Entrée 
  6. Mount point for wd0h (size=2048000k)? (or 'none' or 'done') [/usr/obj] Entrée 
  7. Mount point for wd0i (size=2048000k)? (or 'none' or 'done') [/usr/src] Entrée 
  8. Mount point for wd0j (size=10240000k)? (or 'none' or 'done') [/home] Entrée 
  9. Mount point for wd0k (size=524288k)? (or 'none' or 'done') [/altroot] done 
  10. No more disks to initialize. 
  11.  
  12. OpenBSD filesystems 
  13. wd0a / 
  14. wd0d /var 
  15. wd0e /var/log 
  16. wd0f /tmp 
  17. wd0g /usr 
  18. wd0h /usr/obj 
  19. wd0i /usr/src 
  20. wd0j /home 
  21. wd0k /altroot 
  22.  
  23. The next step *DESTROYS* all existing data on these partitions! 
  24.  
  25. # Formatez les systèmes de fichiers 
  26. Are you really sure that you're ready to proceed? [no] yes 
  27.  
  28. /dev/rwd0a: 256.0MB in 524288 sectors of 512 bytes 
  29. 4 cylinder groups of 64.00MB, 4096 blocks, 8192 inodes each 
  30. /dev/rwd0d: 256.0MB in 524288 sectors of 512 bytes 
  31. 4 cylinder groups of 64.00MB, 4096 blocks, 8192 inodes each 
  32. /dev/rwd0e: 64.0MB in 131072 sectors of 512 bytes 
  33. 4 cylinder groups of 16.00MB, 1024 blocks, 2048 inodes each 
  34. /dev/rwd0f: 256.0MB in 524288 sectors of 512 bytes 
  35. 4 cylinder groups of 64.00MB, 4096 blocks, 8192 inodes each 
  36. /dev/rwd0g: 10000.0MB in 20480000 sectors of 512 bytes 
  37. 50 cylinder groups of 202.47MB, 12958 blocks, 25984 inodes each 
  38. /dev/rwd0h: 2000.0MB in 4096000 sectors of 512 bytes 
  39. 10 cylinder groups of 202.47MB, 12958 blocks, 25984 inodes each 
  40. /dev/rwd0i: 2000.0MB in 4096000 sectors of 512 bytes 
  41. 10 cylinder groups of 202.47MB, 12958 blocks, 25984 inodes each 
  42. /dev/rwd0j: 10000.0MB in 20480000 sectors of 512 bytes 
  43. 50 cylinder groups of 202.47MB, 12958 blocks, 25984 inodes each 
  44. /dev/rwd0k: 512.0MB in 1048576 sectors of 512 bytes 
  45. 4 cylinder groups of 128.00MB, 8192 blocks, 16384 inodes each 
  46. /dev/wd0a on /mnt type ffs (rw, asynchronous, local, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  47. /dev/wd0k on /mnt/altroot type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  48. /dev/wd0j on /mnt/home type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  49. /dev/wd0f on /mnt/tmp type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  50. /dev/wd0g on /mnt/usr type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  51. /dev/wd0h on /mnt/usr/obj type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  52. /dev/wd0i on /mnt/usr/src type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  53. /dev/wd0d on /mnt/var type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 
  54. /dev/wd0e on /mnt/var/log type ffs (rw, asynchronous, local, nodev, nosuid, ctime=Sun Feb 17 11:20:10 2008) 

VII-D. Configuration du nom d'hôte et du réseau

Le nom d'hôte est DANNY.

 
Sélectionnez
  1. # Entrez le nom d'hôte 
  2. System hostname? (short form, e.g. 'foo') danny 

Il est important d'indiquer le nom d'hôte car il est utilisé lors de la génération des clés cryptographiques lors du premier démarrage suivant l'installation.

Pour configurer le réseau, suivez les étapes suivantes.

 
Sélectionnez
  1. # Configurez le réseau 
  2. Configure the network? [yes] Entrée 
  3.  
  4. # Interface(s) réseau disponible(s) 
  5. Available interfaces are: sis0. 
  6.  
  7. # Initialisez l'interface indiquée 
  8. Which one do you wish to initialize? (or 'done') [sis0] Entrée 
  9.  
  10. # Liez le nom d'hôte à l'interface réseau 
  11. Symbolic (host) name for sis0? [danny] Entrée 
  12.  
  13. # Modifiez les options de l'interface réseau 
  14. The media options for sis0 are currently 
  15.         media: Ethernet autoselect (100baseTX full-duplex) 
  16. Do you want to change the media options? [no] Entrée 
  17.  
  18. # Utilisez le serveur dhcp pour l'attribution automatique d'une adresse IP dynamique 
  19. IPv4 address for sis0? (or 'none' or 'dhcp') dhcp 
  20. Issuing hostname-associated DCHP request for sis0. 
  21. DHCPDISCOVER on sis0 to 255.255.255.255 port 67 interval 2 
  22. DHCPOFFER from 192.168.1.1 
  23. DHCPREQUEST on sis0 to 255.255.255.255 port 67 
  24. DHCPACK from 192.168.1.1 
  25. bound to 192.168.1.3 -- renewal in 43200 seconds. 
  26.  
  27. # Utilisez le programme rtsol permettant d'envoyer des messages de sollicitation ICMPv6 Router sur l'interface réseau 
  28. IPv6 address for sis0? (or 'rtsol' or 'none') [none] Entrée 
  29. No more interfaces to initialize. 
  30.  
  31. # Entrez le nom de domaine 
  32. DNS domain name? (e.g. 'bar.com') [my.domain] delta 
  33.  
  34. # Entrez l'adresse IP du serveur de nom 
  35. DNS nameserver? (IP address or 'none') [192.168.1.1] Entrée 
  36.  
  37. # Utilisez maintenant le serveur de nom 
  38. Use the nameserver now? [yes] Entrée 
  39.  
  40. # Route par défaut d'IPv4 
  41. Default IPv4 route? (IPv4 address, 'dhcp' or 'none') [dhcp] Entrée 
  42.  
  43. # Modifiez le fichier hosts avec l'éditeur ed 
  44. Edit hosts with ed? [no] Entrée 
  45.  
  46. # Configurez manuellement le réseau 
  47. Do you want to do any manual network configuration [no] Entrée 

VII-E. Configuration du mot de passe root

Saisissez votre mot de passe et confirmez-le.

 
Sélectionnez
  1. # Entrez le mot de passe du super-utilisateur (administrateur) de ce système 
  2. Password for root account? (will not echo) motdepasse 
  3.  
  4. # Confirmez 
  5. Password for root account? (again) motdepasse 

Pour renforcer votre sécurité, le mot de passe doit être composé de lettres, chiffres, caractères alpha numériques, sans espace et sa longueur doit être comprise entre 6 à 128 caractères.

VII-F. Sélection individuelle des paquets

Pour sélectionner/désélectionner et installer les paquets, suivez les étapes suivantes.

 
Sélectionnez
  1. Let's install the sets! 
  2.  
  3. # Choisissez le média d'installation 
  4. Location of sets? (cd disk ftp http or 'done') [cd] Entrée 
  5.  
  6. # Lecteur(s) de CD-ROM(s) disponible(s) 
  7. Available CD-ROMs are: cd0. 
  8.  
  9. # Confirmez le média d'installation 
  10. Which one contains the install media? (or 'done') [cd0] Entrée 
  11.  
  12. # Confirmez/modifiez le chemin d'accès aux paquets 
  13. Pathname to the sets? (or 'done') [4.2/i386] Entrée 
  14.  
  15. # Sélectionnez chaque paquet que vous désirez installer 
  16. Select sets by entering a set name, a file name pattern or 'all'. De-select 
  17. sets by prepending a '-' to the set name, file name pattern or 'all'. Selected 
  18. sets are labelled '[X]'. 
  19.  
  20.         [X] bsd 
  21.         [X] bsd.rd 
  22.         [ ] bsd.mp 
  23.         [X] base42.tgz 
  24.         [X] etc42.tgz 
  25.         [X] misc42.tgz 
  26.         [X] comp42.tgz 
  27.         [X] man42.tgz 
  28.         [X] game42.tgz 
  29.         [ ] xbase42.tgz 
  30.         [ ] xetc42.tgz 
  31.         [ ] xshare42.tgz 
  32.         [ ] xfont42.tgz 
  33.         [ ] xserv42.tgz 

Pour trouver des informations sur les paquets, rendez-vous à la section Etapes pour démarrer.

 
Sélectionnez
  1. # Répondez 'all' pour sélectionner la totalité des paquets 
  2. # Pour désélectionner un paquet utilisez le symbole '-' suivi de son nom, exemple: -game* 
  3. Set name? (or 'done') [done] all 
  4.  
  5.         [X] bsd 
  6.         [X] bsd.rd 
  7.         [ ] bsd.mp 
  8.         [X] base42.tgz 
  9.         [X] etc42.tgz 
  10.         [X] misc42.tgz 
  11.         [X] comp42.tgz 
  12.         [X] man42.tgz 
  13.         [ ] game42.tgz 
  14.         [X] xbase42.tgz 
  15.         [X] xetc42.tgz 
  16.         [X] xshare42.tgz 
  17.         [X] xfont42.tgz 
  18.         [X] xserv42.tgz 
  19.  
  20. # Une fois que vous avez choisi les paquets à installer, confirmez 
  21. Set name? (or 'done') [bsd.mp] done 
  22.  
  23. # Débutez l'installation 
  24. Ready to install sets? [yes] Entrée 
  25.  
  26. # Installation des paquets en cours... 
  27. Getting bsd ... 
  28. 100% |**************************************************|  6083 KB    00:05 
  29. Getting bsd.rd ... 
  30. 100% |**************************************************|  4949 KB    00:01 
  31. Getting base42.tgz ... 
  32. 100% |**************************************************| 41604 KB    00:22 
  33. Getting etc42.tgz ... 
  34. 100% |**************************************************|  1211 KB    00:00 
  35. Getting misc42.tgz ... 
  36. 100% |**************************************************|  2239 KB    00:01 
  37. Getting comp42.tgz ... 
  38. 100% |**************************************************| 76957 KB    00:36 
  39. Getting man42.tgz ... 
  40. 100% |**************************************************|  7477 KB    00:04 
  41. Getting xbase42.tgz ... 
  42. 100% |**************************************************| 11702 KB    00:05 
  43. Getting xetc42.tgz ... 
  44. 100% |**************************************************| 75398       00:00 
  45. Getting xshare42.tgz ... 
  46. 100% |**************************************************|  2488 KB    00:03 
  47. Getting xfont42.tgz ... 
  48. 100% |**************************************************| 34745 KB    00:14 
  49. Getting xserv42.tgz ... 
  50. 100% |**************************************************| 10108 KB    00:04 
  51.  
  52. # Confirmez la fin de l'installation 
  53. Location of sets? (cd disk ftp http or 'done') [cd] done 

VII-G. Options d'installation

Voici quelques options à configurer.

 
Sélectionnez
  1. # Souhaitez-vous démarrer sshd(8) par défaut ? 
  2. Start sshd(8) by default? [yes] Entrée 

Quelques informations sur sshd(8).

 
Sélectionnez
  1. # Souhaitez-vous démarrer NTP server ? 
  2. NTP server? (or 'none' or 'default') default 

Quelques informations sur NTP.

 
Sélectionnez
  1. # Souhaitez-vous lancer X sur votre système ? 
  2. Do you expect to run the X Window System? [no] yes 

Quelques informations sur X Window.

 
Sélectionnez
  1. # Souhaitez-vous utiliser une console série plutôt qu'un d'un clavier et un écran standards, sur cet ordinateur ? 
  2. Change the default console to com? [no] Entrée 

Quelques informations sur l'utilisation d'une console série.

Sauvegarde de la configuration.

 
Sélectionnez
  1. Saving configuration files......done. 
  2. Generating initial host.random file ......done. 

L'emplacement physique de DANNY est Europe/Paris.

 
Sélectionnez
  1. # Configurez le fuseau horaire 
  2. What timezone are you in? ('?' for list) [Canada/Mountain] Europe 
  3. What sub-timezone of 'US' are you in? ('?' for list) Paris 
  4.  
  5. ou directement: 
  6.  
  7. What timezone are you in? ('?' for list) [Canada/Mountain] Europe/Paris 
  8. Setting local timezone to 'Europe/Paris'...done. 

VII-H. Fin de l'installation

A ce stade, le programme d'installation réalise les dernières opérations.

 
Sélectionnez
  1. Making all device nodes...done. 
  2. Installing boot block... 
  3. boot: /mnt/boot 
  4. proto: /usr/mdec/biosboot 
  5. device: /dev/rwd0c 
  6. /usr/mdec/biosboot: entry point 0 
  7. proto bootblock size 512 
  8. /mnt/boot is 3 blocks x 16384 bytes 
  9. fs block shift 2; part offset 0; inode block 24, offset 1576 
  10. using MBR partition 1: type 166 (0xa6) offset 0 (0x0) 
  11. done. 

L'installation d'OpenBSD 4.2 est à présent terminée.

 
Sélectionnez
  1. CONGRATULATIONS! Your OpenBSD install has been successfully completed! 
  2. To boot the new system, enter halt at the command prompt. Once the 
  3. system has halted, reset the machine and boot from the disk. 

Exécutez la commande # halt et une fois le système arrêté, retirez le CD-ROM de son lecteur et appuyez sur une touche pour redémarrer votre ordinateur afin de démarrer OpenBSD depuis le disque dur.

 
Sélectionnez
  1. # halt 
  2. syncing disks... done 
  3.  
  4. The operating system has halted. 
  5. Please press any key to reboot. 

VIII. Etapes au premier démarrage

Quelques secondes après avoir démarré, l'invite de session apparaît.

 
Sélectionnez
  1. [du texte] 
  2. Mon Feb 25 08:32:06 CET 2008 
  3.  
  4. OpenBSD/i386 (danny.delta) (ttyC0) 
  5.  
  6. Login: _ 

Passez sur la console ttyC1 avec la combinaison de touches:

 
Sélectionnez
  1. Ctrl + Alt + F2 

Authentifiez-vous en root en saisissant votre login et votre mot de passe.

 
Sélectionnez
  1. OpenBSD/i386 (danny.delta) (ttyC1) 
  2.  
  3. login: root 
  4. Password: motdepasse 

Vous êtes sous OpenBSD.

 
Sélectionnez
  1. OpenBSD 4.2 (GENERIC) #375: Tue Aug 28 10:38:44 MDT 2007 
  2.  
  3. Welcome to OpenBSD: The proactively secure Unix-like operating system. 
  4.  
  5. Please use the sendbug(1) utility to report bugs in the system. 
  6. Before reporting a bug, please try to reproduce it with the latest 
  7. version of the code. With bug reports, please try to ensure that 
  8. enough information to reproduce the problem is enclosed, and if a 
  9. known fox for it exists, include that as well. 
  10.  
  11. You have mail. 
  12. Terminal type? [vt220] Entrée 
  13. # _ 

VIII-A. Message de bienvenue

Comme indiqué à l'écran, vous avez un/plusieurs message(s).

 
Sélectionnez
  1. You have mail. 

Consultez votre boîte aux lettres avec la commande mailx(1).

 
Sélectionnez
  1. # mailx 
  2. Mail version 8.1.2 01/15/2001.  Type ? for help. 
  3. "/var/mail/root": 1 message 1 new 
  4. >N  1 deraadt@do-not-re  Tue Nov  1 11:48  91/4856  Welcome to OpenBSD 4.2! ... 

Appuyez sur Entrée pour le visualiser et pour éviter le défilement automatique et revenir au début du message:

 
Sélectionnez
  1. & more . 

LISEZ ATTENTIVEMENT votre premier mail et sauvegardez-le. Il sera enregistré dans /root/mbox.

 
Sélectionnez
  1. & q 
  2. Saved 1 message in mbox 

Visualisez-le à nouveau.

 
Sélectionnez
  1. # mailx -f 
  2. & Entrée 
  3. & more . 

Quittez mailx.

 
Sélectionnez
  1. & x 

VIII-B. Les pages de manuel

Familiarisez-vous à la lecture de pages de manuel avec la commande man(1).

 
Sélectionnez
  1. # man man 

Configurez OpenBSD nécessite quelques étapes. Avant de vous lancer, LISEZ IMPERATIVEMENT la page du manuel de afterboot(8).

 
Sélectionnez
  1. # man afterboot 

LISEZ EGALEMENT l'aide pour les nouveaux utilisateurs et administrateurs pour découvrir les commandes basiques Unix.

 
Sélectionnez
  1. # help 

Voir aussi:

Etes-vous prêt(e) à configurer votre système OpenBSD ?

Il est conseillé et très utile d'envoyer une copie de votre dmesg aux développeurs OpenBSD. Cela permet de garder une trace de quels matériels fonctionnent, et de quels matériels ne fonctionnent pas parfaitement.

IX. Remerciements

Je tiens à remercier katyucha, Julp et ovh pour la relecture attentive de cet article.