Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Developpez.com - Linux
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :


Installer pas à pas FreeBSD 6.2

Date de mise à jour : 08/10/2007

Par Olivier Regnier (Autres articles)

1. Notes

Voici quelques informations importantes à retenir:


2. Qu'est-ce que FreeBSD ?

FreeBSD est un système d'exploitation dérivé d'Unix BSD, développé à l'Université Berkeley de Californie. A la fois stable et performant, il est supporté sur un très grand nombre de plates-formes notamment (PC, Alpha, IA-64, PC-98 et UltraSPARC). Il est entièrement gratuit et fourni avec l'intégralité de son code source. La licence BSD (acronyme de Berkeley Software Distribution), autorise tout à chacun de réutiliser tout ou partie du logiciel sans aucune restriction. Le développement du système est quasi permanent et est assuré par une équipe de développeurs volontaires et d'utilisateurs à travers le monde.


3. Comment puis-je obtenir FreeBSD ?

Il est simple de se procurer gratuitement FreeBSD même s'il est possible d'acheter un jeu de CD-ROM. Consultez la liste des serveurs FTP en choisissant le serveur le plus proche de chez vous ou récupérer directement l'image ISO suivante: 6.2-RELEASE-i386-disc1 avec comme architecture, i386 et comme version de production 6.2. Cette image de CD-ROM contient tout ce dont nous avons besoin pour l'installation.


4. Quels outils dois-je utiliser pour créer mon CD-ROM d'installation ?

Il existe plusieurs solutions pour créer rapidement un CD-ROM bootable avec une image ISO. En ligne de commande (BSDs, Linux et Windows), utilisez par exemple, cdrecord ou bien avec une interface graphique comme k3b pour kde sous Linux ou bien cdrtfe ou avec le logiciel nero pour Windows.


5. Sur quels systèmes FreeBSD fonctionne-t-il ?

Pour éviter des problèmes de compatibilités matérielles, il est recommandé de faire un inventaire matériel de votre ordinateur par exemple, relever la quantité de mémoire RAM installée, le disque dur (le nombre, le type, la taille), le CD-ROM (IDE, SCSI ou autre), la carte réseau (la marque, le modèle et le type d'interface), etc. Le projet met à votre disposition cette liste du matériel supporté par FreeBSD que je vous recommande de lire vivement.


6. Installer FreeBSD

Pour effectuer l'installation à partir du CD-ROM, votre système doit prendre en charge le démarrage à partir du CD-ROM. Pour cela, il faudra peut-être modifier les paramètres de séquence de démarrage de votre BIOS via le SETUP. Il est intéressant de noter que la majorité des nouveaux ordinateurs permettent d'amorcer le système à partir du CD-ROM.

Insérez le CD-ROM d'amorçage dans le lecteur de CD-ROM de l'ordinateur et redémarrez. Après quelques instants, un écran contenant le menu de démarrage s'affiche. Il présente également une série d'options de démarrage. Appuyez sur [Entrée] pour démarrer. Les textes que vous voyez défiler représentent le dmesg du noyau qui énumère les matériels trouvés et leur emplacement.

infoPour vous déplacer, utilisez les touches fléchées de votre clavier.
1. Sélectionner le pays de résidence

Après un court instant, une boîte de dialogue s'affiche. Sélectionnez le pays de résidence:
75 France
Une fois la sélection faite, appuyez sur [OK] pour continuer.

2. Configurer le clavier

Choisissez le modèle le plus adapté à votre système:
French ISO (accent)
Après avoir fait votre choix, appuyez sur [OK] pour continuer.

3. Options d'installation

Choisissez le type d'installation que vous souhaitez exécuter:
Custom Begin a custom installation (for experts)
Une fois, le type d'installation choisi, appuyez sur [SELECT] pour continuer.

4. Allouer de l'espace disque

A cet instant, le menu "Custom Installation Options" s'affiche. Nous devons indiquer au programme l'espace disque a allouer pour FreeBSD. Pour ce faire, sélectionnez:
Partition Allocate disk space for FreeBSD
Vous avez choisi d'allouer de l'espace disque pour FreeBSD, appuyez sur [OK] pour continuer. L'outil de partitionnement utilisé dans FreeBSD 6.2 est FDISK Partition Editor. A l'aide du clavier, appuyez sur la touche A pour utiliser le disque entier. Si vous ne possédez pas assez d'espace disque, appuyez sur le touche D pour supprimer une partition existante. Appuyez sur la touche Q pour quitter et continuer.

5. Installer un chargeur de démarrage

Pour pouvoir démarrer FreeBSD, il est nécessaire d'installer un chargeur de démarrage. Choisissez le chargeur de démarrage suivant:
Standard Install a standard MBR (no boot manager) 
Une fois, le chargeur de démarrage choisi, appuyez sur [OK] pour continuer.

6. Créer des partitions

De retour dans le menu "Custom Installation Options", sélectionnez:
Label Label allocated disk partitions
L'outil utilisé pour créér des labels sous FreeBSD 6.2 est FreeBSD Disklabel Editor.

Voici les étapes pour créer un label:

Veuillez répéter ces opérations autant de fois que vous avez de labels.

Voici le schéma de partitionnement que je vous propose:
/	  : 256M
swap	  : 512M
/tmp	  : 2G
/var	  : 256M
/var/log  : 25M
/usr 	  : 20G
/usr/obj  : 5G
/usr/src  : 5G
/home     : 30G
Une fois les labels crées, appuyez sur Q pour quitter FreeBSD Disklabel Editor et continuer.

7. Choisissez l'ensemble de distribution

De nouveau dans le menu "Custom Installation Options", sélectionnez:
5 Distributions Select distribution(s) to extract
puis:
B Custom Specify your own distribution set
Sélectionnez le set de distributions suivant:
base
kernel/GENERIC
doc
info
man
catman
src/sys
Une fois le set de distribution sélectionné, appuyez deux fois sur [OK] pour continuer.

8. Sélectionner le support d'installation

Une fois de plus, vous vous retrouvez dans le menu "Custom Installation Options", sélectionnez:
Media Choose the installation media type
puis
CD/DVD Install from a FreeBSD CD/DVD
Une fois, le type de média choisi, appuyez sur [OK] pour continuer.

9. Procéder à l'installation

De retour dans le menu "Custom Installation Options", sélectionnez:
Commit Perform any pending Partion/Label/Extract actions
puis appuyez sur [Yes] pour procéder à l'installation. Sa durée dépend du nombre de distributions sélectionnées et de la puissance de votre ordinateur.


7. Configuration post-installation

A ce stade, l'installation est terminée. Nous allons maintenant configurer quelques options. Pour cela, appuyez sur [Yes]. Le menu "FreeBSD Configuration Menu" s'affiche.

1. Configurer la console

Pour pouvoir configurer la console, sélectionnez:
Console Customize system console behavior
Configurez la police de caractères, en sélectionnant:
Font Choose an alternate screen font
puis
ISO 8859-1 Western Europe, ISO encoding
Appuyez sur [OK] pour valider et revenir au menu précédent.

Configurez maintenant la vitesse de répétition des touches du clavier, sélectionnez:
Repeat Set the rate at which keys repeat
puis
Fast Fast keyboard repeat rate
Appuyez sur [OK] pour valider et revenir au menu précédent puis sélectionnez:
Exit this menu (returning to previous)
Appuyez sur [OK] pour valider et quitter ce menu.

2. Configurer le mot de passe de root

Pour définir le mot de passe de root, sélectionnez:
Root Password Set the system manager's password)
Appuyez sur [OK] pour continuer.

Saisissez votre mot de passe (6 caractères minimum).
New Password:
Saisissez une seconde fois votre mot de passe.
Retype New Password:
Vous revenez automatiquement au menu précédent.

3. Configurer le réseau

infoSi vous ne possédez pas de carte réseau, vous pouvez passer à la section suivante.
Pour commencer, sélectionnez:
Networking Configure additional network services
Appuyez sur [OK] pour continuer.

Ensuite, sélectionnez:
Interfaces Configure additional network interfaces
Choisissez l'interface que vous souhaitez paramétrer:
de0 DEC DE435 PCI NIC or other DC21040-AA based card
Appuyez sur [OK] pour valider et continuer.

Une première question est alors posée:
Do you want to try IPv6 configuration of the interface?
Si vous êtes connectés à ce type de réseau, sélectionnez [Yes] sinon [No].

Une seconde question se fait entendre:
Do you want to try DHCP configuration of the interface?
Appuyez sur [Yes], le programme d'installation exécute dhclient.

Après quelques instants, une nouvelle boîte de dialogue s'affiche, "Network Configuration" résume les informations de votre réseau.

infoPour vous déplacer, utilisez la touche [TAB] de votre clavier.
Saisissez le nom de votre machine:
romeo
Entrer également le nom de votre domaine:
delta
Une fois la configuration de votre réseau terminée, appuyez sur [OK] pour valider, puis sélectionnez:
X Exit Exit this menu (returning to previous)
Appuyez sur [OK] pour quitter ce menu.

Nous allons quitter le menu "FreeBSD Configuration Menu", sélectionnez:
X Exit Exit this menu (returning to previous)
Appuyez sur [OK] pour quitter ce menu.

De nouveau dans le menu "Choose Custom Installation Options", sélectionnez:
X Exit Exit this menu (returning to previous)
Appuyez sur [OK] pour quitter ce menu.

Je vous invite maintenant à quitter le programme d'installation sysinstall, sélectionnez:
X Exit Install
Retirez le CD-ROM de son lecteur et appuyez sur [Yes], le système va redémarrer d'ici quelques instants.


8. Avant d'aller plus loin, que dois-je faire ?

Votre système a d'ores et déjà redémarré, il vous invite à saisir votre login et mot de passe. Pour cela, nous allons passer sur la console ttyv1 avec la combinaison de touches:
Alt + F2
A l'invite:
FreeBSD/i386 (romeo.delta) (ttyv1)
login:
Saisissez votre login, root et appuyez sur [Entrée] pour valider.
Password:
Saisissez votre mot de passe et appuyez sur [Entrée] pour valider.

Vous obtenez l'affichage suivant:
romeo#
Bienvenue à FreeBSD 6.2!

Avant de poursuivre, vous devez:


9. Remerciements

Je tiens à remercier Julp et Ovh pour la relecture attentive de cet article.

Valid XHTML 1.1!Valid CSS!

Copyright © 2007 Olivier Regnier. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Contacter le responsable de la rubrique Linux